laurent

mes bricolages

 

numéro six : il est sorti ! 21 mai, 2012

Classé dans : — laurent78 @ 17:11

je regroupe ici toutes mes réflexions et réalisations (à venir) autour de ce miroir . je vais me servir du tube comme d’une plate-forme à tout faire

NB : il y a plein de choses en brouillon qui sortiront au fur et à mesure de l’avancement des choses (dobson , motorisation, push-to, photo, autoguidage, solaire, etc ) , soyez patients , début des travaux en octobre 2012 après mon déménagement

déménagement ou plutôt aménagement compromis  : je revois à la baisse mes ambitions (adieu le carbone  :( )

*******

90% de (mal)chance que je ne déménage pas  : va falloir (encore) le faire entre le canapé et l’ecran plat au dessus du parquet en bois massif avec des horaires à éviter pour que mes gentils (et adorables) voisins ne crie pas au fou  (mmm la défonceuse à 23h dans l’immeuble … )

******

faute de la bonne pièce accessible à un prix correct : tous les délires sont arrêtés .

de plus sans budget (vente du 14″ et du 16″) je ne pourrais rien entreprendre .  donc mise en sommeil pur et simple de ce projet jusqu’en octobre minimum . je garde les traces écrites ici en main courante au cas où je reparte dans mes délires.

*******

étude d’un délire : en cas de vente des deux dobs , je peux me financer un 500 !! quand même les deux miroirs coûtent 4000€  minimum !

pour l’étude de ce cas là, je me fait un tableau pour comparer les 16, 18 et 20″ en ouverture de 4 ; 4,5 et 5. sont pris en compte : la hauteur estimé du PO au zénith et à 45° (calcul de la taille de la cage + du rocker + du tube optique, le 400 ouvert à 4 soit ma hauteur sert de base de référence)  , le poids du miroir (approximativement avec une densité de 2,5),  dimension du secondaire et pour finir la gain en photons collectés au niveau de l’oculaire par rapport à mon 400 (hilux pour tout le monde MDR) .

le gain n’est plus que d’une demi magnitude environ , mais la luminosité de 72% avec du hilux avec une obstruction réduite au secondaire. la résolution passe de 0,33″ à 0,27″ : en gros rien de visible à un œil comme le mien si ce n’est le gain en lumière .

 taille 16 18 20
diamètre (mm) 406 457 508
focale 4 1626 1829 2032
4,5 1829 2057 2286
5 2032 2286 2540
taille 1/2 cage 263 290 317
secondaire 4 80 89 97
mm| » 4,5 75 83 91
5 71 78 86
hauteur PO 4 1537 1714 1890
4,5 1740 1942 2144
5 1944 2171 2398
escabeau 0 18 35
20 41 61
41 63 86
escabeau 0 12 25
45° 14 28 42
28 44 60
gain hilux 10% 40% 72%
poids 35 11 14 18
miroir 40 13 16 20
45 15 18 23
50 16 21 25

je couple tout cela avec les 17 fournisseurs de miroirs que j’ai pu trouvé (prix et qualité variable) : il ne m’en reste que deux dans le budget : 3750€ les deux miroirs sans les fdp

la suite dans la partie « tube » , je vais me compliqué la vie pas mal , mais il va donner en retour !

*****************

le nom est trouvé : 6

qui est le (la) numéro 6 ? à vous de trouver la bonne série TV MDR  ( il y en a deux pour ceux qui connaissent bien dont une non diffusée en France ) . soit on prend le coté tueur (après tout 70 milliard d’êtres humains sur 12 planètes , ça le fait non ?) soit le coté rebelle et libre ( conception un peu non conventionnelle tout en le restant finalement ) . cela sera la 6eme tube que je ferais en tout cas.

*********
bon : après en avoir bien discuter avec matthieu sur la réalisation d’un dobson de 600, je repars plutôt sur un autre 400 mais d’une qualité de « tueur » avec une finition aux petits oignions et un miroir sur-poli . le week-end dernier j’ai arrangé un dobson d’un couple d’astram avec l’utilisation de lattes à la place des tubes habituels . j’ai obtenu une rigidité étonnante au final avec l’ajout d’un anneau intermédiaire (c).

quittes à refaire une structure autant se lâcher un peu et faire quelques délires

le miroir ? poli par mes soins avec l’aide d’un club expérimenté ou acheté sur étagère ? non fixé à ce jour f/D = 3,5 / 4 / 4,5 ? rien de fixé non plus . sachant que ne plus avoir besoin du marche-pieds serait grandement appréciable (va falloir sortir un schéma de l’ensemble pour trouver LA bonne ouverture ce qui donne une ouverture de 4 tout rond à vue de nez ) le fait d’avoir le PO bien sur le coté résout pas mal de souci lié à la taille également. après cela sera une histoire d’avoir LE miroir avec une telle ouverture .

pareil quel diamètre : 400 ouvert à 4,5 ? 450 ouvert à 4 ? 500 ouvert à 4 ?

450 ouvert à 4 ? pour garder la même focale . en dessous de 4 j’ai un peu peur pour la collim alors je n’y pense même pas

le cahier des charges est en cours de rédaction mais le voici :

  • 2 colis + tourillons + « tubes » (faire léger !! vers les 25 kg au total si possible)
  • barillet et boite de transport du miroir primaire (faire léger cette fois ! quoique … )
  • barillet 27 points strock optimisé plop (cette fois-ci)
  • miroir ouvert à 4 , 400, 450 ou 500 ?
  • ventilation « latérale »
  • base + rocker + cage du secondaire
  • porte-filtre à 3 emplacements
  • araignée strock ou variante « maison »
  • système à lattes à la place des tubes
  • viseur optique « surprenant » (une idée débile : il en faut bien une MDR)

ce que je ne veux pas : Luc et son 625

 

revenons sur les points évoqués

2 colis + tourillons + « tubes » : à l’usage la séparation des charges est une excellente idée, cela ne pèse pas trop sur les bras, cela ce range et cale très facilement dans la voiture et la conception en est facilité. De plus le couvercle de la caisse est réutilisé en tant qu’entrecroise des tourillons , les vis de maintien du couvercle devenant celle des tourillons : rien de perdu ni de superflu ! j’aime bien cette configuration.

barillet et caisse de transport du miroir primaire : même ébauche de la caisse carrée avec les renforts pour les butée à 45°. je revois de meilleurs crochets anti-bascule de miroir (plus simple à enlever comme ceux du rapido)

barillet 27 points strock : pour moi bien plus simple à réaliser qu’un de 18 points (désolé messieurs ! ) car aucun angle autre que le droit dans les bras de collimations . ensuite des triangles sur des triangles … rien de plus simple ! bon cette fois-ci je vais me pencher sur PLOP , percer les écrous borgnes (qui ne resteront plus borgne alors ?? LOL ) pour inclure un système anti-perte de meilleure facture que mes anciens plots de silicone (qui résistent toujours après les 3 ans de « mauvais » traitement).

ventilation « latérale » : ne pas mettre les ventilos au centre car le genoux y appuie lors de manipulation en force de la caisse dans le voiture et casse les ventilos ; donc les mettre plus en périphérie avec une sorte de tube ou de renvoi pour guider le flux d’air en latéral sous le miroir

base + rocker + cage du secondaire : concept de transport pratique et agréable. je prévois la mise en place de frottement par roulement à billes (roulement de roller) sauf sur un contact pour garder un peu de frottement : ça va être super fluide voir un peu trop même LOL . base à pivot ou base annulaire ? base annulaire pour gagné un peu de poids sans perdre en fluidité. en plus pas d’axe pivot à viser. mais la mise en place d’un système type intelliscope en est plus délicat forcement

porte-filtre à 3 emplacements : deux c’est bien mais 3 (CLS , UHC et OIII) cela sera parfait . prévoir une caisse pour protéger de la buée et un emplacement pour le transport avec la cage du secondaire (aie !! le prix des 3 filtres ! plus cher que le reste de la cage ! )

araignée : soit je fait une « strock » avec mes modifs habituelles (non collée + écrous a frapper + ressort) soit je part sur un concept différent avec les vis de collim à l’horizontale . mais alors le réglage de la hauteur du miroir doit être faite lors de la fabrication . deux vis réglables dans la branche de l’araignée et une troisième en pivot au dessus ou en dessous. j’en ai déjà vu reprenant ce principe . si j’arrive à sortir un plan viable , pourquoi pas ? mais une branche doit être haute dans la cage à cause du « viseur optique »

système à lattes à la place des tubes : après la démonstration des lattes , je trouve cela encore plus simple pour réaliser son tube mais cela donne une contrainte (avantage ? ) de taille : la cage doit avoir une base carrée pour recevoir les lattes. je pourrait faire un tube octogonal comme mathieu ou taka , mais la rigidité d’une triangulation est lié au carré de la base et inversement proportionnel au cube de la hauteur (voir les cours de mécanique si le cœur vous en dis) . donc autant avoir la base la plus large possible . les renforts internes dans les coins me donneront eux une forme octogonale pour le tube de bafflage. de plus après réflexion, les lattes (si si je pense des fois un peu avant de tailler dans la masse à coup de défonceuse ) se sont transformer en tube à section rectangulaire avec pivot central (merci au transat et à la sieste au soleil !). ainsi cela va devenir hyper rigide . seul gros soucis : ça fait beaucoup de vis à gérer ! 16 pour les lattes plus 4 pour l’anneau interne ( idée mise en pratique sur le tubes arrangé en un seul week-end ) soit 20 ! ça va changer des 4 ou 8 vis habituelles … mais quelle rigidité au final !! et que c’est simple a faire !! reste a trouver comment gérer cet ensemble de vis pour le réduire au minimum

viseur optique « surprenant » : plus débile : tu meurs !! je récupère le doublet achro de mimi et le glisse dans la cage du secondaire pour faire un viseur optique avec forcement il va y avoir un miroir pour couder le chemin optique à un niveau ou a une autre . en plus une partie des chemins optiques vont se croiser. je renvois un peu plus loin dans cette page pour voir les croquis , mais cela à l’air réalisable … en plus ça ne devrait pas trop peser sur l’ensemble au final

la structure de la cage du secondaire ? le tout carbone serait tentant, mais restons sur des choses que je connais et maîtrise plus. le bois pour la cage ? en fait, non car j’ai peur que la forme carrée soit trop déformable ou alors il faudra l’alourdir pas mal . de plus je vais avoir besoin de renfort pour y insérer plein de choses , donc plutôt deux grands carrés en tube carré de 15mm en alu collé-rivetés reliés par des tubes aux 4 coins (poignées intégrées …) et des entrecroises taillées dans des plaques d’alu ajourées pour alléger le tout . on rajoute aussi des renforts aux 4 coins pour tenir les tubes et qui me donneront une structure octogonale mais en interne. au final l’idée me plaît , cela reste une belle structure qui semble rigide , facile a fabriquer ( va falloir couper proprement des tubes à 45° mais j’ai mon idée avec des cales , faire du collage-rivetage et/ou vissage si je trouve des éléments à glisser à l’intérieur des tubes ). dans les coins je pourrais faire des cornières dans une plaque d’alu épaisse en forme de L, ça rigidifiera bien les coins, prévoir éventuellement de percer ces L pour un gain de poids si besoin. j’en profite pour mettre le PO sur le coté : ça me facilitera son accés et avec une ouverture de 4 , je ne devrais plus avoir besoin d’un marche pieds. que du bonheur !

le PO ? un kineoptics (HC-2) en 2″ ? un moonlite (moonlite) dernier cri qui à un look d’enfer mais pèse 350 gr de plus ? en fait je me dit que le poids n’est pas un critère car les tourillons seront là pour ça … donc je doit privilégier l’utilisation : le superbe PO fathertouch (fathertouch), superbe et d’excellente qualité . faudra bien penser au tirage pour que le porte-filtre puisse être utilisé avec tous les oculaires (UWAN 28 , nag 13/7 et UWAN 4 )

la structure de la caisse du miroir primaire ? je peux la refaire tout en bois , cela reste simple et rapide à faire . je peut rajouter un grand carré à son sommet pour faire un rappel de la cage du secondaire et y incorporer les éléments de fixation des lattes. tout en alu ? bof , ici je peux et dois mettre un peu de poids sans risque, c’est même souhaitable ! ou une solution « débile » mais intéressant : tout en bois , l’anneau en alu , mais le bois sera plaqué avec une couche de fibre de carbone pour l’esthétisme et peu pour la rigidité en fait aussi au passage . tout les inserts seront dans le bois , donc aucun souci de mise en place, ni de maintien à long terme. prévoir un couvercle octogonal pour laisser libres les coins afin de fixer les lattes sans enlever le couvercle. on va donc retrouver la forme octogonal en interne donc .

base + rocker ? à faire en version « souple » donc plutôt une base annulaire en bois recouverte de carbone avec des patins anti-vibrations . le rocker : idem , bois recouvert de carbone. pour les points de contacts : tous sauf un (éventuellement deux ) en roulement à billes (de roller) et le dernier en téflon traditionnel. anneau de roulement en ebony (alu ? bof pour le collage et le maintien d’une surface bien lisse avec la poussière et les chocs à venir ). la base aura 4 pieds (n’en deplaisent aux puristes ) : à l’usage c’est largement plus stable ! j’ai testé et ne suis pas prêt à revenir à 3 …

tourillon ? comme le reste : bois + fibre de carbone , bande de glissement/roulement en ebony . pour le transport : le plus fin possible donc non à l’idée de faire une structure alvéolaire comme celui de cécile. je reste sur la bonne planche de CTP simple et robuste. en tout cas ils seront de bonnes tailles car la cage du secondaire et les lattes vont peser un peu quand même , mais pas grave . avec monstro, je me suis rendu compte qu’une fois dans la voiture , ils ne sont pas gênants à transporter. si besoin je peux toujours faire un système amovible avec des poids d’haltères à monter à l’arriére de la caisse du primaire pour faire varier le centre de gravité et donc leur taille.

les lattes ! là grande innovation pour moi ! grandes lattes (en fait des tubes de section carrée ou rectangulaire) qui se croisent à mi chemin. la structure est renforcée par un anneau intermédiaire : cela donne une plus grande rigidité et transforme une structure triangulée en vrai serrurier comme cela . pour le croisement des lattes : idée trouvée sur un transat pour faire la sieste , un tube complet d’un coté , deux segments de l’autre reliés par deux plaques en formes de S se qui permet de fermer le tout , les 3 morceaux venant en contact proprement. l’axe de pivot est un boulon/écrou qui viens tenir l’anneau intermédiaire, le tout est minimal. bien prévoir sur ce boulon un méplat pour éviter qu’il ne tourne et facilite la mise en place . ça tombe bien j’ai vu des boulons avec une tête aplatie et une embase carrée : pil-poil ce dont je vais avoir besoin. pour la fixation , je prévois un élément en alu supplémentaire collé/vissé sur le coté de la latte avec un simple trou (pas de vis sur la caisse ou la cage) ou avec un filetage (cas pour la fixation des tourillons) . grande question : que faire de l’anneau intermédiaire ? forme carrée , plus facile a caser dans le rocker , mais les coins vont appuyer dans la jupe, donc pas bien . forme octogonale pour ne pas avoir de coins dans la jupe, a bien calée dans le rocker alors lors du rangement !

et le fameux viseur optique !! je reprend l’idée des lunettes coudées vu sur le net (un allemand , j’ai perdu le lien juste une photo) pour inclure une lunette dans la cage du secondaire. comme la cage fera environ 50 cm de coté , une focale de 600 mm est tout indiquée : ça tombe bien j’ai une lulu de 100/600 (ma mimi ) que je vais recycler vite fait et un miroir plan de 90mm de petit axe (qualité hilux) qui « traîne dans un coin ». dans la cage, il va y avoir des coins sans trop d’utilités : donc j’en prend un à l’opposé du PO , y installe la lentille dans l’axe du newton à l’horizontale , je glisse dessous le miroir à45° , utilise la cage pour faire le « tube » et place un petit PO à coté de celui du newton (pas perdu ? ouf ! un dessin va suivre pour les autres sinon) . donc les deux chemins optiques vont se croiser dans la cage à angle droit. un peu de calcul pour voir si cela passe : ça peux le faire mais faut recalculer ça bien , car ça va rentrer sans aucune marge . la cage aura donc deux PO : le 2″ du newton et le 1,25″ pour la lunette en « parallèle » . le poids supplémentaire me dirait vous ? pas grand chose en fait car le tube sera la cage donc il reste : le doublet achro et son barillet , le miroir avec son support a faire minimaliste et un PO en 1,25″ (pourquoi pas le kineoptics de 62gr alors ? ) . en usage : soit le pano24 pour profiter du champ soit un réticulé pour le viseur . prévoir un passe filtre (un seul UHC devrait suffire vu le diamètre et l’usage ) pivotant , à clapet ou glissant . pour pare-lumiere ma fameuse pochette plastique sera mise a contribution (noire mat , légère , économique ) . maintenant la grande question !! est-ce utile ??? le plus dur ne sera pas de le faire , mais de bien collimater l’ensemble pour limiter l’achro au minimum et de penser à un système de réglable pour l’axe optique . un cardan ? des pivots ? là réside la plus grande complexité car une partie de la lunette sera fixe et l’autre mobile pour les réglages de l’axe optique ET de la collim de la lunette . le tout indépendamment bien sur , sinon cela ne serait pas drôle !

numéro six : il est sorti ! 39142910

***********************************

bon avant mon déménagement et le début de la construction dans 4 mois, j’ai largement le temps d’apprendre à utiliser un logiciel de CAO et PLOP pour sortir des plans juste et précis du (de la) « numéro 6″ . ce télescope va me coûter une petite fortune (alu , carbone , miroir sur-poli , PO , … ) mais j’aurais mon « tueur » qui me restera un bon bout de temps (je ne dis pas pour toujours car l’usage pouvant changer , le tube peux changer).

autres questions :

push-to ? j’ai le matériel , reste à voir le besoin de le monter , je trouve plus ou moins vite les objets que je cherche actuellement (sauf dans l’amas de la vierge , mais c’est une autre histoire là bas …)

table équatoriale ? est-ce bien utile pour mes observations ? ça complique la vie peut être pour pas grand chose finalement

un autre délire : remplacer la lunette par un petit newton , c’est plus simple à réaliser au final , mais il y a besoin de le « monter » à chaque fois si je le fait hyper simple (trois tiges qui sortent sous la cage et qui supporte le miroir) . genre avec l’optique d’un starblast (mince j’ai vendu le mien faute d’utilisation il y a un an !) . quitte à mettre un autre miroir autant éviter un 76/700 tout sphérique … mais bon je ne vois pas trop comment faire un système rapide et simple à mettre en œuvre (hors collim) . araignée et PO fixe , un grand L pivotant supportant le miroir et se rangeant dans la cage ? bref , là je part en délire complet !

je pense que le plus gros est déjà fait, je pourrais déjà commencer à le faire , mais j’attends de déménager , de pouvoir m’équiper en outil de bonne qualité (ha une vraie perceuse colonne !) et de voir pour le miroir surtout ! cela me donne le temps de faire des vrais plans en CAO pour une fois.

*********

reprise des premier croquis « au clair » en affinant avec quelques calculs (en attendant la CAO)

crok110

crock310

crock210

************

en plein questionnement : profiter de la lunette pour reprendre mon idée du bizarro : incorporer un autoguidage ? je ne sais plus trop quoi penser … voir la cage photo

********

le cahier des charges est en cours de rédaction est donc modifié :

  • 2 colis + tourillons + « tubes » (faire léger !! vers les 25 kg au total si possible) + cages supplémentaires
  • barillet et boite de transport du miroir primaire (faire léger cette fois ! quoique … )
  • barillet 27 points strock optimisé plop (cette fois-ci)
  • miroir ouvert à 4 , 400
  • ventilation « latérale »
  • base + rocker + cage du secondaire
  • porte-filtre à 3 emplacements
  • araignée strock ou variante « maison »
  • système à lattes à la place des tubes

donc les versions (si j’en fait )

  • version visuel = cage simple , pas de motorisation (debraillage) , pas de push-to = tout à l’ancienne
  • version photo = cage dérotatée avec lunette d’autoguidage (reprise du viseur optique) , motorisation , push-to , cam en hyperstar , equilibrage parfait
  • version solaire = cage dérotatée avec système d’autoguidage solaire (merci Mr Pierre Bourge) , plusieurs chemins optiques pour chaque instrument , motorisation, équilibrage parfait

donc je dois revoir un système pour équilibrer selon les cages si le poids varie trop de l’une à l’autre

*****

sans garage que faire d’une grosse perceuse colonne dans son séjour ? je vais en avoir besoin au vu des tubes alu à percer de partout qu’il va y avoir . je n’ai pas fini de me poser quelques questions là … montage bois (au lieu de carbone) et alu (sans pièce compliquée a faire forcement) . mais bon déjà revendre un peu tout ce que j’ai à la maison pour faire de la place . je commence à être un peu encombré dans mon séjour.

*****

baisse du cahier des charges dans les délires faute de lieu pour travailler correctement et de budget (projet immobilier prioritaire) . abandon des de délires photo et solaire , donc que faire de l’idée du viseur coudé dans la cage ?

******

reprise des réflexions mais avec un miroir de 500 ouvert à 4 ayant une épaisseur de 35 ou 51 mm selon l’artisan choisi

abandon de l’idée de la lunette coudée pour l’instant, la focale est trop courte (mais j’ai encore la lentille de la lulu lidl 70/700 ! au cas où … )

le PO serait à environ 1,90m du sol, ce qui reste raisonnable, un paracorr est plus que fortement envisagé. le gain en photon est de 79% de qui va m’ouvrir la voie à des tachouilles encore plus petites (Abell me voici !! ). dimension de la cage : 565 mm de coté, je tape dans le gras à fond, cela me fait des kilos en moins à la fin.

  • 2 colis + tourillons + « tubes » (faire léger !! )
  • barillet et boite de transport du miroir primaire (faire léger cette fois ! le miroir ferait 18 ou 25 kg à lui tout seul )
  • barillet 27 points optimisé plop (cette fois-ci)
  • miroir 500 ouvert à 4 avec paracorr
  • ventilation « latérale »
  • base + rocker + cage du secondaire + anneau intermédiaire + chercheur
  • porte-filtre à 3 emplacements (PO = fathertouch, moonlite ou kineoptics ? )
  • araignée « maison » (secondaire de 100 mm en 30 mm d’épaisseur donc lourd !)
  • système à lattes à la place des tubes croisées avec anneau intermédiaire
  • montage du NGC-MAX (faut les trouver ces tachouilles des fois !)

prévoir une cage légère avec un seul « anneau » carré renforcé en octogone , une araignée en pyramide. une fois rentrée dans le rocker , la base servira de « couvercle » (donc légèrement plus large que le rocker).

je pense à une motorisation de la collim avec les moteurs pour EQ4 que j’ai deja : donc le barillet différent de ce que je fais deja (ou pas). éventuellement je peux demander à mon père de me faire une structure en acier soudée. le plus dur est de trouver un système débraillable … idée de tristan : faire aussi le secondaire motoriser, mais là c’est autre chose encore MDR

*******

poursuite de mon étude avec un calcul des dimensions au plus juste, je me fait un petit tableau excel ( et aie , avant j’avais beaucoup de gras partout MDR , mais je ne savais pas forcement combien ! )

pas facile de reproduire le tableau dans ce blog ! les formules sont croisées dans les calculs à partir de quelques chiffres , j’ai poussé jusqu’aux cotes du tube. cela me semble correct et bien minimaliste (pour une fois !)

tube
taille «  20,00
f/D 4,00
épaisseur 35,00
focale 2032,00
diamètre 508,00
densité verre 2,53
poids miroir kg 20,51
tirage PO 45,00
champ en ° 1,13
marge cage 33,51
marge retenue 36,00
diamètre interne 580,00
distance miroir /axe PO 1697,00
hauteur miroir/sol 200,36
position PO zénith 1897,36
position PO 45° 1203,84
taille observateur 1600,00
escabeau zénith 440,74

 

oculaire max
mm 28,00
champ ° 82,00
grossissement X 72,57
champ réel ° 1,13
champ pleine lumière mm
17,73
distance axe foyer
335,00
taille secondaire 98,56
obstruction 19,40%

 

cage
interne 580,00
taille cage alu 20,00
externe 620,00
caisse primaire
largeur 620,00
marge coté miroir 56,00
d miroir /couvercle 30,00
h barillet 40,00
épaisseur fond 20,00
hauteur 125,00
d bord/axe caisse 40,00
d sommet/axe 20,00
base
pied h 20,00
épaisseur 20,00
téflon 5,00
hauteur 45,00
anneau ebony TS
diam interne 600,00
diam externe 700,00
rocker
épaisseur l 20,00
taille 660,00
hauteur sous tourillon 60,36
tourillon
d axe/bord 40,00
entre-axe 540,00
rayon 560,00
dépassement sous caisse -35,61

obstruction limitée à moins de 20% , mon escabeau suffira (pas besoin d’en racheter un plus grand) , tourillon de 1,12 m de diamètre pour rentrer dans le coffre de la voiture , taille de la base compatible avec l’ebony vendue , etc … les dimensions me vont , a moi de faire la caisse du miroir léger (aie j’ai mis du CTP de 20 !) pour ne pas avoir à me briser le dos .

maintenant reste la question qui fait mal : l’équilibrage ! aucune idée et pas envie de la calculer.

*****

analyse des barillets avec PLOP : je lance juste le mode « full automatic » : 508mm/51mm/2032cm/pyrex

9 points

plop9_10

18 points

plop1810

27 points

plop2710

36 points

plop3610

54 points

plop5410

mais le plus important n’est pas ses couleurs car l’échelle de représentation n’est pas identique mais les valeurs obtenues parlent d’elles mêmes

points RMS P-V L/X

9 5.636E-06 2.548E-05 1/1.9

18 9.931E-07 6.015E-06 1/8.3

27 7.222E-07 4.109E-06 1/12.7

36 4.049E-07 3.172E-06 1/15.8

54 3.055E-07 2.080E-06 1/24

on voit bien l’effondrement de qualité avec le barillet 9 points : L/2 l’horreur totale !!!

on voit bien la nette amélioration mais au prix de la complexité croissante de mise au point ! mais prendre un miroir garanti à L/15 et le poser sur un 18 points c’est un peu comme mettre de la confiture à des cochons ! alors que sur 27 ou 36 points il sera bien mieux

barill10

cela fait fuir ! je n’ai que ma petite colonne pour faire ça . pas facile du tout. en plus les angles ne sont pas fournis = plein de calculs a faire en plus !

mais j’ai une idée à creuser :

  • faire les leviers entre les triangles dans l’épaisseur des leviers (deja vu un )
  • des triangles épais pour percer et tarauder dans son épaisseur donc au moins du 10 mm
  • faire les derniers leviers en montage radial

j’ai déjà tenté de percer et tarauder dans une épaisseur : j’ai cassé le taraud. de plus je me pose des questions sur le recul arrière nécessaire pour que les triangle aient de la marge pour pouvoir bouger librement . de plus, je voudrais un barillet « mince », les leviers en radial me plaisent bien pour ça. donc reprendre la position des points donnés par PLOP, mais changer la forme des pièces en dessous pour l’adapter à mon cahier des charges et aussi à ce que je sais faire .

j’ai trouvé un forum où l’on peut demander à des « artisans » de faire des pieces spécifiques en alu ou autre: je vais devoir faire de jolis plans de la cage et du barillet pour voir s’ils sont capable de souder et de tarauder tout ça pour un prix disons de raisonnable.

trouvé sur le net : http://www.atmsite.org/contrib/Holm/Plop_optimized_cells/design_space.html avec le graphe suivant :

27-pt_design_space_25

si je le suit : juste un barillet à 12 points suffirait …

*****

hier soir pendant 2 bonnes heures j’ai tiré une épure du barillet 36 points (après avoir bataillé pendant 2 autres heures sur un logiciel de CAO ! )

img_0717

plop ne me donne que les rayons des trois cercles où se trouvent les points de contacts, en traçant j’ai donc pu trouver les emplacements manquants . au passage j’ai penser à deux façons de faire mes triangles : la solution 1 à l’avantage d’avoir des leviers de tailles similaires mais le triangles a une forme irrégulière à souhait. la deuxième me donne un levier plus long de 2 cm , mais le triangle est « simple » et en plus fait 100mm soit la largueur des plaques d’alu que je peut acheter . inconvénient : pas de bel emplacement pour la pointe anti rotation de clairement définie.

donc je m’oriente malgré tout vers ma deuxième solution . les leviers où reposeront les points d’appuis (écrous borgne M5 ou patin téflon ? ) seront relié au triangle par des vis CHC M4 ou M5 .

au centre je glisse une rotule M5

rotule10

je pensais mettre la partie femelle dans le triangle , mais en rédigeant ce texte, je me pose la question de faire l’inverse maintenant. il faudra revoir les levier du premier étage complètement, mais ne pas négliger chaque voie de réflexion pour être sur de ce que je vais faire .

on aperçoit aussi les futurs points d’appui du miroir : sur des roulement à billes (modèle 608ZZ) mais au lieu d’un contact à 45°, je place un levier et reparti un peu la charge en deux points à 10° de part et d’autre . je n’ai pas trouvé dans PLOP comment le modéliser pour trouver le bon angle. ces angles me semblent correct pour ne par dégrader par rapport à un seul à 45° .

pour le fond en 20mm , le faire en deux couche de 10mm , l’une pleine et l’autre ajourée au maximum , le but n’est pas le gain de poids mais plutôt de faciliter le passage du barillet et la circulation de l’air. bien compliqué à faire , mais tellement plus joli au final. je ne suis plus à ça prêt …

bon pour le levier du premier niveau qui sera fixe : la conception peut être simple et massive : un pivot horizontal , un tube plein et les rotules en place . pour les levier de collimations : plus compliqué , soit un levier inclus dans un tube carré (avec des trous de regards pour les têtes de rotule ) soit un U entourant le tube carré (avec des trous pour laisser passer l’arrière des vis). dans la deuxième version , j’ai un bon débattement , les rotules sont coté femelle vers les triangles. dans la première version , le débattement est fortement réduit , mais je peux mettre un tube plein et orienté les rotules coté femelle vers le levier.

impossible de trouver comment monter les rotules coté femelle sur le levier lui même dans le bras de collim . bien dommage !! sauf si le bras de levier est fortement évidé ou en U , ce qui amoindri sa résistance . bref si je ne trouve pas un soudeur d’alu , je laisse cette idée de coté , dommage c’était si élégant …

reste à faire une épure de tout ça pour voir ce que cela donne .

****************

petit passage sur un site pour vérifier les points d’appuis : http://www.cruxis.com/scope/mirroredgecalculator.htm

  • avec un câble : 1.2 nm ou L/416
  • deux points à 90° : 2.7 nm ou L/ 187
  • deux points à 120° : 10,7 nm !!! ou L/46 ça dégrade tant que cela ??!!
  • avec 4 points à 45° : 1.4 nm ou L/357

donc cela sera 4 points avec des leviers en alu de 10mm. j’ai toujours un peu peur d’un rippage d’un câble durant le transport et ensuite une balade SUR la surface du miroir !

reprenons : barillet 36 points = L/15.8 + 4 points d’appuis = L/357 soit une erreur relative cumulée de L/15.08

avec des miroirs de qualités diverses

  • L/4 => L/3.16
  • L/6 => L/4.3
  • L/8 => L/5.2
  • L/10 => L/6
  • L/20 => L/8.6

juste pour le fun : miroir à L/4 barillet 18 points et points à 120° soit une configuration que l’on voit souvent = L/2.5 !! quasiment le L/2 !

si je me fait un barillet 18points et points à 90° : avec le miroir à L/8 je serait à L/4 . bilan pour gagner un ordre de grandeur je vais un peu (beaucoup) me compliquer la vie

BON , JE VOUS L’ACCORDE , CELA FAIT COUPEUR DE CHEVEUX EN QUATRE, mais bon autant en profiter pour faire bien et le savoir ( je remercie tous ceux qui ont mis au point les softs pour les calculs).

le barillet est fini dans mon esprit et dans les plans , j’ai trouvé sur le net tous les éléments que j’ai besoin , même si deux trois points sont encore en cours.

******

maintenant passons à l’étape suivante : la caisse du miroir et surtout au nombre de vis à serrer lors du montage .

a prendre en compte :

  • minimiser le nombre de vis
  • le poids à faire attention
  • l’accumulation de poussière en interne
  • la mise en place des tourillons (sans toucher le sol ? )
  • évacuation de le chaleur autour du miroir
  • esthétisme ?
  • transport du miroir protégé

la caisse sera en bois (carbone ou fibre impossible dans mon séjour : je suis fou mais pas débile! ). CTP standard du bricomachin voisin de chez moi . épaisseur de 15 ou 20 (2*10) . au passage dans un 2*10 , je peux ajourer une des deux planches pour un design sans jouer avec la structure si cela est correctement fait .

à prendre en compte : l’épaisseur des lattes à venir si je veux faire des fixations internes et externes . donc coté de la caisse en 15mm .

le fond en 2*10 ajouré me plaît bien : cela donne de l’air au miroir malgré le barillet mince.si je fait un base pour le levier du bas traversante je vais avoir 4 éléments . je peut en faire 2 en 15mm ajouré plus une plaque de 5mm en plexi pour montrer le barillet . là je pense plus pour l’orgueil que du coté fonctionnel.

les ventilos : ne pas les mettre en zone centrale , lors des manipulations de la caisse , c’est une zone d’appuis et j’en ai déjà cassé . donc à mettre sur le coté avec un déflecteur pour souffler bien sous le miroir .

img_0716

maintenant reste a trouver où les mettre pour avoir un bon flux d’air : au 4 coins soufflants vers l’intérieur , mais alors pas forcement bien géré sous le miroir. profiter de la zone basse pour remplir de 3 ou 4 ventilos soufflants en tir croisé vers le haut du miroir . pas mal l’idée . ne pas oublier la grille coté extérieur pour protéger le ventilos .

d’après les calculs pour la cage , j’ai une dimension interne de 580 mm soit 36 mm de chaque coté . en haut tout est réservé pour le passage de la collimation .

maintenant la fixation des lattes et tourillons ! LE point sensible

j’ai 10 boutons M5 comme cela :

ip89_20102008101007

si je monte chaque latte avec son boulon, le système est ultra simple mais lent à mettre en œuvre. je peux aussi faire un ensemble en fagot comme skyvision (vu sur leur 500/4 au RAP) mais cela me fait un fagot énorme et lourd .

au passage , comme je compte faire un ensemble de lattes croisées , il me fait un anneau intermédiaire. comme les lattes formeront un carré dans l’épaisseur de la caisse , celui-ci pourra se ranger dans la caisse si je lui laisse la place. mais alors comment faire la zone de la collim, elle devra être compacte ! de plus cet anneau sera octogonal, donc il me laisse les coins pour y glisser des renforts .

les leviers anti bascule ou de retenue du miroir : si je glisse l’anneau intermédiaire , il va falloir faire fin.

fixation des lattes avec le principes fait dans mon 14″ ?

img_0615

en photo la version en test avec un simple boulon, j’ai fait mieux depuis avec des boulon moletés …

cela me diminue de plus le nombre de vis à mettre en œuvre ,je passe de 8+8+4+4=24 en conception simple à 4+4+4+4=16 . gain appréciable au petit matin !

des équerres plus épaisses à trouver aussi . un système avec des serre-tubes de tige de selle de vélo ? il faut prévoir une encoche pour glisser l’équerre.

****

comme les idiots ne changent jamais d’avis : les coté en 2*10mm dont un est ajouré afin de suivre les lattes : des tubes alu de 20mm de coté . de plus cela donnera la même taille que la cage . l’anneau intermédiaire ? je peux le faire avec une barre l’alu pliée (8*22cm ) , faut bien penser alors à la fixation et aussi à son emplacement de rangement. une première approximation me donne des lattes de 1.80m

après une nuit avec le monstro et ses roulettes , je vais en mettre plein maintenant ! mais prévoir le passage pour la tête du boulon qui maintient les roulements.

maintenant , pourquoi ne pas mettre au sommet de la caisse un grand carré d’alu pour y fixer les lattes ? les tourillons aussi ! en fait si je le relie à la structure du barillet , le bois deviens « décoratif » , pas besoin de faire épais alors . mais alors cela en fait des soudures ! ou plutôt rivetage à faire, et des liaisons en coin de 3 barres d’alu , va falloir ruser pas mal avec par exemple une plaque d’alu pliée qui relierait les trois barres en une seule fois. mon gros souci est l’orthogonalité des pièces ! peut être en fabriquant des guides , moules, ou martyr divers . si rivetage ; collage avec ma colle exopy habituelle ou utilisation des produits de soudage à froid ? je n’ai pas confiance dans un soudage à froid à 100% pour mon télescope. pour rigidifier correctement la caisse, je ne vois pas d’autre solution que de faire deux anneaux puis de les relier au niveau des coins. là je peux fixer les tourillons en haut ou bas. ou sur les deux. avec une belle soudure ça serait top.

*****

j’ai trouvé un chaudronnier qui soude l’alu , à sa demande je fait un croquis des pièces pour un devis . mais pour cause de congé = réponse en septembre …

img_0718

img_0719img_0720

a faire en collé/riveté, cela va m’occuper pas mal pour faire tout ça …

il manque encore plein de petit truc , mais soit avec du collage / perçage / rivetage je devrais arriver au pire à m’en sortir :)

************

une idée la nuit dernière : j’ai mal calculé les erreurs : au zénith pour le barillet seul , à l’horizontal pour les points d’appuis , mais en utilisation courante ? j’improvise en prenant la moyenne des deux, ça ne devrais pas trop loin de la vérité , le poids est réparti entre les deux. je me fait un petit tableau excel . je laisse de coté le calcul avec le point d’appui seul : le résultat n’est pas si dégradé que cela

en gras selon ma réalisation à venir

 

erreur moyenne à 45° miroir L/
barillet appui 4 6 8 10 15
9 4,98E-05 1,01 sangle 1,2E-09 416,67 2,4 3,4 4,4 5,3 7,7
18 9,49E-06 5,27 3,1 4,4 5,5 6,6 9,2
27 5,28E-06 9,48 3,4 4,8 6,1 7,3 10,1
36 4,24E-06 11,78 3,5 4,9 6,3 7,6 10,5
54 2,52E-06 19,82 3,6 5,3 6,8 8,2 11,5
9 1,01 4 points 1,4E-09 357,14 2,4 3,4 4,4 5,3 7,7
18 5,27 3,1 4,4 5,5 6,6 9,1
27 9,48 3,4 4,8 6,1 7,3 10,1
36 11,78 3,5 4,9 6,3 7,6 10,5
54 19,82 3,6 5,3 6,8 8,2 11,5
9 1,01 2 points 90° 2,7E-09 185,19 2,4 3,3 4,3 5,2 7,4
18 5,27 3,1 4,3 5,4 6,5 8,9
27 9,48 3,4 4,7 6,0 7,2 9,8
36 11,78 3,5 4,9 6,2 7,4 10,2
54 19,82 3,6 5,2 6,7 8,1 11,2
9 1,01 2 points 120° 1,07E-08 46,73 2,2 3,1 3,9 4,6 6,1
18 5,27 3,0 4,1 5,0 5,8 7,6
27 9,48 3,2 4,5 5,6 6,6 8,6
36 11,78 3,3 4,6 5,8 6,8 9,0
54 19,82 3,5 5,0 6,3 7,4 9,9
erreur au zénith (max) miroir L/
barillet 4 6 8 10 15
9 2,55E-05 1,96 1,3 1,5 1,6 1,6 1,7
18 6,02E-06 8,31 2,7 3,5 4,1 4,5 5,3
27 4,11E-06 12,17 3,0 4,0 4,8 5,5 6,7
36 3,17E-06 15,76 3,2 4,3 5,3 6,1 7,7
54 2,08E-06 24,04 3,4 4,8 6,0 7,1 9,2

le barillet à 9 points n’est pas adapté : c’était prévisible . entre sangle et 4 points c’est identique à la première décimale, donc c’est pareil pour moi en visuel. la qualité du miroir et du barillet donnent de bons résultats , mais le prix de la réalisation de l’un et du polissage de l’autre font que certaines combinaisons sont très chères à obtenir. de plus le barillet 54 points est complexe à faire. je laisse tomber définitivement les leviers asiatiques : trop complexe à faire dans mon séjour, réglages délicats , poids supplémentaire , volumes plus gros : que des choses dont je ne veux pas .

j’ai la possibilité de prendre à L/6 ou L/8 : il en résulte un gain plus important pour une différence de prix très modeste (250€) . le L/10 est à environ 1000€ de plus au dessus. certes c’est tentant , mais pas maintenant …

******

img_0722

petite étude du barillet en coupe : j’ai revu la taille des rotules à la hausse (M6 ou lieu de M5) car la résistance à l’effort (et donc la déformation) est meilleure (70Kg au lieu de 30kg ) . mon idée fait qu’il reste fin , mais ça va être bien chiant à fabriquer avec mes moyens .

au passage j’ai du revoir les plans complets du barillet de part le passage de 10 à 12mm . cela ne change que très peu mais quand même ;)

img_0723

rotule11

voilà les cotes complètes de la rotule . j’en suis à 33mm d’épaisseur au final . j’arrête là , c’est déjà pas mal …

petit calcul pour l’escabeau : avec une ouverture de f/D 4 j’aurais besoin de 16,5cm . mais si … je fait un couvercle sur l’ensemble base+rocker+secondaire j’en suis à 16,8 cm de haut ! plus besoin d’un escabeau si je fais un couvercle sur la caisse et que je l’utilise comme marche pieds. de plus le deuxième colis n’étant pas très lourd cela n’alourdira pas au point de le rendre intransportable . de plus cela me donnera deux caisses fermées : donc moins de soucis lors du rangement et de l’empilage dans la voiture. si le polisseur ne prend pas trop cher pour un f/D 3,6 : pas besoin de tout cela , mais plutôt en faire un en CTP de 5mm pour la protection uniquement

******

bon passons à l’étape suivante : les lattes.

comme dis : je vais les faire en bois (avec des T pour matthieu contre le flambage) avec croisement en X et anneau intermédiaire. en terme de rigidité cela devrait le faire ( la rigidité d’une structure triangulée est lié au carré de la base divisé par le cube de la hauteur). au départ en simple bois pas cher et merdique pour avoir la bonne coté, puis les découper dans du bon CTP (aie , j’en ai déjà mal) , en alu (encore ? il va être tout métal à force et avec le froid ça va coller aux doigts) , en carbone (aie ! 60€ par latte ! ça coûte trop cher là ).

pour l’anneau intermédiaire : une latte en alu pliée puis rivetée/collée , avec des encoches pour le passages des vis (celles qui font les axes des X). un petit serrage une fois les lattes en place et plus rien ne bouge ensuite. pour les vis ? prendre des vis de avec le tête aplatie mais une base carrée en dessous. faire une encoche carrée ? à la scie puis lime , rien de plus facile . de l’autre coté une belle molette fera l’affaire.

crock310

je reprend l’idée des X comme dessiné , le rangement restera compact. cela est aisément réalisable de plus .

reste le problème épineux de la fixation des lattes à la caisse et à la cage :

  • en direct, soit 8+8 vis . je peux en « récupéré » 4 pour fixer les tourillons.
  • faire des « fagots » à la façon de skyvision soit 4+4 vis , les tourillons sont à part alors forcement. mais le passage en diagonal reste compliqué à faire.
  • utiliser des équerres et regrouper les lattes deux à deux. en gros ce qui à été fait sur le 14″ rapido. j’ai 4*4 vis + les 4 des tourillons à part. la conception est plus aisée à faire , le montage aussi car les tourillons sont montés sans les lattes.

donc départ sur cette idée : mais avec un peu de pratique cela n’est pas forcement facile si les emplacements des vis sont « à l’intérieur » . il faut les rendre accessibles ! donc prévoir des petits renforts en coin dans la caisse et la cage pour y placer les écrous à frapper qui vont bien. pour les vis de la caisse , une fois enlevées , elles seront remises à la même place. celles des tourillons fiseront le couvercle par exemple. pour la cage : soit les mettre dans une petite boite à part soit sur la cage , mais cela en fait un paquet à viser/deviser ! donc au final en mettre le plus possible dans une boite à part ( a glisser dans la caisse du rocker lors du rangement) .

cela entraîne le fait que le couvercle de la caisse du miroir ne peut être carré mais octogonal afin de laisser la fixation des lattes libres tout en protégeant le miroir. l’intérieur de cette caisse commence à devenir plus compliquée. si l’on rajoute le fait que le couvercle servira d’entrecroise aux tourillons , cela en fait ! va falloir faire des études pour la caisse maintenant

coté matière : les lattes et l’anneau peuvent être aisément remplacer par autre chose ( tout carbone) si un jour …

pour la caisse :

  • version tout bois : économique , rapide et je sais faire. de plus je peux m’amuser à le faire en deux couches collées dont une est largement ajourée pour le design et un petit gain en poids
  • version tout alu : j’attends en septembre le devis de l’artisan , toutes les arêtes de la caisses sont en tube carré alu de 20mm. cela en fait des soudures , mais une ensemble indestructible. entre les tubes des éléments de remplissages pour protéger le miroir : plaque d’alu ? plaque de bois? plexis ? carbone ?
  • version en carbone , mais là pour l’instant : NON pas dans mon séjour

donc en l’attente du devis , je reste sur un mix bois/alu : la caisse en bois 2*10mm ajouré avec un barillet en alu collé/riveté . le coté ajouré permettra de plus de donner de l’air au miroir avec le barillet plat .

ne pas lésiner pour la poignée : en faire une (à défaut car je ne trouve rien de bien en boutique ou sur le net) avec une grosse poignée pour ne pas se faire mal aux doigts en la transportant.

mettre les ventilos sur le coté et non au centre : moins de choc lors des manipulations. de même prévoir un tube pour avoir une sortie soufflante sur la surface du miroir ( il y aura 20mm max pour tout faire passer !)

et si je prévoyais un petit ( ?? pourquoi petit !) anneau escamotable dans la caisse à faire sortir pour créer une sorte de tube au dessus du miroir à la jonction avec la jupe .

******

la nuit porte conseil , le trajet dans le RER aussi

utiliser la croix des lattes pour leur fixation : je fait une fente dans l’équerre qui est à la base pour pouvoir présenter la croix légèrement pliée et l’écartée face aux vis : avantage je peux mettre comme système de fermeture les serres-tiges de selles de vélo (comme sur monstro) et économise sur les vis. prévoir alors sur la caisse un renforcement pour pouvoir l’empiler sans que cela ne les touche.

pour la cage , adopté le même système mais avec des fentes orienté à 90° par rapport à la caisse est intéressant. mais que faire des serres-tiges lors du rangement dans la caisse de transport: elles dépassent en dessous. de plus la mise en place de la cage va être un peu chiante : je conserve les vis pour l’instant faute de mieux.

idée débile (une de plus MDR) : utilisé les systèmes de fixation des éléments de cuisine en hauteur pour la fixation des tourillons : ça marche par simple glissement d’une languette de métal sous une autre. ce système mis en trois fois sur le flan d’un tourillon le bloquerait en place surtout au zénith. mais lors d’une bascule vers l’horizontale : ça ne marche plus du tout sauf si on les bloque en place … par un boulon. retour à la case départ donc.

ami lecteur quel courage de lire toutes mes divagations sur la conception de ce télescope. chapeau ! je suis sur que la plus part ce lasse vite, mais je traite ce poste comme une immense zone dans laquelle je déverse allègrement tout ce qui me passe par la tête. bel exemple de courage

revenons à ces crochets de suspension: je vais repasser en voir pour essayer de me convaincre si je peux les utiliser ou pas : un seul en bas et deux boulons en haut ? deux en haut et un boulon en bas ? en mettre trois plus un système sans vissage de blocage ?

en tout cas pour les tourillons je les ferait en 2*10mm ajourés en fin si possible. il me faut de la bande de roulement pour mettre les deux roulement 608ZZ cote à cote avec la rondelle, le profilé d’alu et la boulon tête plate (qui sera un peu limé au passage).

péché d’orgueil ? allez un petit pour la soif : mettre une vitre en plexi avec vue sur le barillet . cela ne sert à rien , me complique un poil la vie , et ne sert que lors de rencontre à voir le barillet (de jour).

si je veux utiliser le ngc-max que j’ai encore dans mes cartons (quand je dis que j’ai une caverne d’alibaba chez moi …) je dois déjà vérifier la taille du secteur pouvant être encodé . alors plutôt que de les monter sur l’axe (solution trop rapide pour moi) je vais les mettre en appui sur des secteurs: sur un tourillon un secteur interne à la bonne taille , dans la base sur un cercle pas trop grand, de plus pour ne pas emmêler dans les fils , tout doit etre lié au même élement : le rocker . eventuellement en coupant le câble existant et en le rallongeant , je pourrais mettre le boitier plus haut sur le tube soit vers l’anneau intermediaire ou directement sur la cage . la luminosité sera au minimum forcement avec peut etre un coup de chaterton rouge en plus sur l’affichage.

maintenant le plus compliqué : la cage !

compliquée car elle doit être légère , rigide , incorporée plein d’éléments divers , compacte tout en offrant un minimum de métal à nu (pas bon à démonter par temps glacé) .

cage10

plutôt que de faire une araignée en forme de pyramide , je vais faire des petits montants latéraux pour mettre les branches à l’horizontale. en plus ces supports la protégeront des chocs dans sa caisse. montant en forme de U (lourd) ou simple tube carré de 20 montant à la verticale ?

comme cela j’ai la place pour glisser ma lunette 100/600 en guise de chercheur (je suis un peu têtu j’avoue) avec un « recyclage » du pano24 comme oculaire (j’ai aussi un oculaire réticulé éclairé en 12mm) . pareil , faut mesurer le réel puis faire une étude de ça à l’échelle. en reprenant le PO de la lulu lidl j’ai déjà tout à la maison. au pire il me reste encore la lentille de la lulu lidl 70/700 mais alors le miroir sera trop gros (j’ai un 90mm en hilux en réserve) et pas de PO . le miroir risque un peu de diaphragmer la lentille de 100mm mais pas grave , au pire je n’aurais que le 90mm avec la périphérie qui est souvent moins bonne éliminée. le point noir est le baffage car les chemins optiques vont se croiser. en tout cas j’ai un gros doute pour que l’oculaire sorte assez pour être aisément exploitable comme sur mon idée initiale avec un 400

concernant le baffage plusieurs solutions :

  • le traditionnel en rond autour de la cage
  • uniquement la zone visible à travers le PO
  • penser à baffer autour de PO pour supprimer la condensation issue de la respiration
  • un petit baffage placé juste à l’arrière du secondaire (donc dans le chemin optique)
  • penser au transport du baffage
  • baffage de la lunette (si mise en place)

le grand oublié à ce jour est mon chercheur quickfinder ! mais si je le place à droite du PO , l’oculaire de la lunette va prendre la respiration (autant ne pas la mettre alors) , si j’inverse , il sera gênant ! une solution ? lunette à droite AVEC le quickfinder tout simplement.

******** 1aout : commande du miroir : je reprend mes petits calculs inutiles …

wippee10

une image trouvé sur le net

les points d’appuis :

  • sangle 1,7 nm = L/294
  • 4 à 45° 1,9 nm = L/263
  • 2 à 90° 3,6 nm = L/193
  • 2à 120° 15,4 nm = L/32 !!!!!!

je lance plop à nouveau avec l’épaisseur de 40 mm

erreur moyenne à 45° miroir L/
barillet appui 4 8 12 16 20
9 3,79E-05 1,32 sangle 1,7E-09 294 2,5 4,5 6,4 8,2 10,0
18 7,53E-06 6,64 3,2 5,7 7,9 9,9 11,9
27 4,78E-06 10,46 3,4 6,2 8,6 10,7 12,8
36 3,72E-06 13,43 3,5 6,4 8,9 11,2 13,4
54 2,30E-06 21,70 3,7 6,8 9,6 12,2 14,6
9 1,32 4 points 1,9E-09 263 2,5 4,4 6,3 8,2 9,9
18 6,64 3,2 5,7 7,9 9,9 11,8
27 10,46 3,4 6,1 8,5 10,7 12,7
36 13,43 3,5 6,4 8,9 11,2 13,3
54 21,70 3,7 6,8 9,6 12,1 14,5
9 1,32 2 points 90° 3,6E-09 139 2,4 4,3 6,1 7,8 9,4
18 6,64 3,2 5,6 7,7 9,5 11,2
27 10,46 3,4 6,0 8,3 10,3 12,2
36 13,43 3,5 6,3 8,7 10,8 12,8
54 21,70 3,6 6,7 9,4 11,8 13,9
9 1,32 2 points 120° 1,54E-08 32 2,3 3,8 5,0 6,0 6,8
18 6,64 3,0 5,0 6,5 7,7 8,7
27 10,46 3,2 5,5 7,2 8,5 9,6
36 13,43 3,3 5,7 7,5 9,0 10,2
54 21,70 3,5 6,1 8,2 10,0 11,4
erreur au zénith (max) miroir L/
barillet 4 8 12 16 20
9 3,79E-05 1,32 1,0 1,1 1,2 1,2 1,2
18 7,53E-06 6,64 2,5 3,6 4,3 4,7 5,0
27 4,78E-06 10,46 2,9 4,5 5,6 6,3 6,9
36 3,72E-06 13,43 3,1 5,0 6,3 7,3 8,0
54 2,30E-06 21,70 3,4 5,8 7,7 9,2 10,4

je trouve une erreur de L/11 à 45° et de L/7 au zénith . plus que largement correct au final.

à noter qu’un barillet 18 points me donne L/6,6 et un à 36 points L/13,4 . de quoi se motiver pour se compliquer la vie . je gagne au moins 2 lambda entre les deux barillets en pratique avec le miroir en place.

chose marrante en théorie : un miroir à L/20 dans un barillet 18 points avec deux points à 90° soit une configuration habituelle me donne la même erreur que ma configuration. la différence antre les deux miroirs sera donc sur la qualité de l’artisan et le poli de la surface .

pour les points d’appuis : à 120° c’est vraiment une catastrophe comparé aux autres. le 4 points est similaire à la sangle au dixième prés.

en terme de prix c’est la même chose que OO à 10€ prés.

bon arrêtons cher ami lecteur et courageux les délires de calculs : ma config exploite au mieux le miroir tout en ne me compliquant pas trop la fabrication.

j’ai un souci avec la caisse du primaire : comme relié le bois avec le barillet ??

de plus le fait d’ajourer à l’intérieur va me donner plein d’angle droit qui piégera la poussière. déjà pour régler ce problème : va falloir user de la toupie à 45° de la défonceuse partout. le plus difficile sera de caler la pièce pour faire une belle découpe à la défonceuse. va y avoir de la poussière de partout en grande quantité !! de plus ça va être long à faire, je revois le nombre de découpe fortement à la baisse (adieu la découpe en toile d’araignée … ) mais un très joli résultat à la fin.

en réalisant un cadre avec des pattes internes , j’ai un moyen de fixer la caisse au bois. il faut faire alors une structure carrée qui sera surmontée d’un anneau en bois .

*******

petit passage sur un site avec un tableau excel qui me confirme mon champ sans vignetage : environ 1,1°

ouvert10

cela correspond à mon oculaire le plus grand : uwan 28

focale champ grossissement champ reel pupille sortie
uwan 28 82 73 1,13 7
pano 24 68 85 0,80 6
uwan 16 82 127 0,65 4
nag 13 82 156 0,52 3,25
nag 7 82 290 0,28 1,75
uwan 4 82 508 0,16 1
minimal 85
nominal 508
maximal 1016

à noter que la pupille de sortie est montée à 7mm soit un peu trop pour mes 40 ans . mais pas grave je ferais avec …

pour la caisse :

  • soit j’ai une structure (soudée ou rivetée) avec deux « anneaux » et plein de languettes pour remplir les espaces de panneaux (bois ? alu ? carbone ?)
  • soit je fais une caisse tout en bois, je glisse une barre transversale pour le point d’appuis bas avec deux fentes en zigzag pour les leviers de collimation

je ne trouve pas d’autres solutions élégantes et réalisables. la première solution est coûteuse à fabriquer mais peux être modulaire dans les panneaux (commencer avec du bois , finir au carbone), de plus elle correspond au devis que j’ai demandé. la deuxième est dans la continuité de ce que j’ai déjà fait, relativement simple à faire et rapide à fabriquer. sachant que je ne vois pas trop comment greffer la plaque qui se situe entre les leviers : elle ne touche une partie rigide que sur le plus petit coté.

******

poursuite des idées : dans le couvercle marchepied : en faire deux qui s’emboîtent à 90° mais qui forment qui forment un mini escalier. il faut profiter du fait qu’à cause du PO , la caisse sera rectangulaire et non exactement carrée

pour résoudre le problème du fond de la caisse du primaire : prendre le problème à l’envers et ne pas faire le levier qui n’est pas dans la collim identique aux autres . au lieu de faire avec un U pivotant autour d’un carré d’alu de 20 , faire un simple levier à bascule monté dans la caisse. il n’y a besoin alors que de la zone des 10 mm supérieur , et donc je peux utiliser la couche des 10 mm inférieur pour rigidifier la structure. ce levier sera plus épais car portant plus de poids : 12mm ? 15 mm ?

*******

petit croquis fait sur demande :

img_0717

********

argh j’ai failli m’étouffer : si j’en crois les « conseils » de certains un simple barillet 9 points suffit pour un 500 avec 40 mm d’épaisseur !! quand on voit que le minimum sont des 18 points (chose que je trouve légère) partout ailleurs … voir facilement des 27 , 36 (rare) ou même un 54 points !! en gros je me fait chier à prendre un miroir de qualité pour le mettre dans un barillet digne d’une bouze (à ce diamètre) . les conseilleurs ne sont pas les payeurs … si je ne vais plus leur parler , tant pis pour eux !

la découpe de mes triangles à commencer , j’en bave un max avec l’alu en 12 mm mais rien ne me fera changer dans ma conception et surtout pas le dernier « livre » à la mode (pas de polémique dessus , mais je ne toucherais pas ce livre point final)

les artisans français ne voulant pas travailler ( le soudeur d’alu ainsi que nombres d’entre eux pour la rénovation totale d’un appart ) , refusant de fournir un simple devis , ignorant les appels téléphoniques , je repart sur la solution de tout faire moi-même !! après que l’on ne vienne pas se plaindre auprès de moi sur leurs malheurs !

reprise des idées pour la réalisation de l’anneau du secondaire et de la caisse. je vais baisser les idées de déco et d’évidement afin d’accélérer la réalisation. anneau en alu collé/riveté , caisse en ctp avec bras de levier en tube carré d’alu de 20mm doublé à l’intérieur.

*********

passage hier soir d’un ami bricoleur, on a discuté bien tard mais …

  • je vais reprendre les leviers du barillet vers une forme plus simple à fabriquer
  • le 36 points lui plaît également mais il avoue que je suis fou à le fabriquer
  • revoir l’introduction de la lunette dans la cage du PO
  • motorisation éventuelle de la collim
  • revoir la conception de la tête de l’araignée en plus solide encore

je vais me pencher dessus sérieusement des que j’aurais réglé mon soucis de recherche d’appart pour déménager

******

nouveau plan du barillet plus simple à faire sans les renvoi à 60° des leviers , mais alors je n’aurais pas les deux molettes de collim cote à cote . en les choisissant bien elles sont néanmoins accessibles à partir du PO

photo_10

bien plus simple à faire , seul point noir : le triangle au centre qui ne reposera que sur le barillet , en cas de manipulation en force de la caisse je serais en appui direct sur la mécanique . à étudier ce soir dans le train . une grosse rotule à la place de la troisième vis fera bien l’affaire

******

j’ai retrouvé le site où j’avais vu le barillet 36 points :

http://mysite.verizon.net/res6jv9o/astronomy-trains/id19.html

36pointcell

24front36pts.JPG.w300h225

au passage je prend les dimensions du PO :

cr-profile

***************

après confirmation : le secondaire de 100 mm fait 15 mm d’épaisseur , je me fait une épure rapide pour mettre au point les cotes de l’araignée

img_0926

j’ai tout ce qu’il me faut là pour la sortir , j’ai déjà l’alu et les pièces sauf le ou les ressorts en traction. j’en ai plein mais que de compression …peut être une idée à creuser par là en modifiant la zone des ressorts . je n’ai que 40à 50 mm pour tout caser en hauteur , mais 10*30mm en largeur , je peut penser à mettre deux ressorts donc éventuellement je vois de la place entre les deux vis de collim pour un troisième ressort , il faut alors rallonger le tubé carré en prévoyant des évidements pour les branches de l’araignée. pas trois , mais 4 car à trois il sera forcement sur le passage d’une branche , toute la tension se fera sur le tube carré , la plaque où repose les vis devra être visée et non collée à ce tube avec de petites vis à tête conique . bon plus qu’a trouver les ressorts !

en gros sans les ressorts je refait cet araignée 20091115

en dimensionnant les branches en 40mm je fait très gros , peut être en 30 mm cela passerait , mais bon l’alu est déjà acheter . en plus cela va pile-poil à la bonne taille , j’avais anticiper cela .

**********

passage eu RCE du coté des marchands du temple : j’ai trouvé un paracorr type 2 visuel pour 430€ (au lieu des 525€ habituel )

*********

pour protéger le secondaire , je vais reprendre une idée de je ne sais plus qui : couvrir le secondaire de couverture de survie collée au double face : il ne se refroidira pas aussi vite que le fond du ciel .

il me faudra penser surtout à la vapeur d’eau de ma respiration maintenant :

solution trouvée : une jupe faite en tissu de cerf-volant : léger et imperméable donc la respiration ne passera pas !

************

prise de tête avec le passe filtre , je ne trouve pas LA solution , cela me prend la tête là !!

********

après un passage au RCE et une idée vu chez un teuton :

img_0215

le passefiltre est fabriqué ;) j’utilise le fait que le paracorr arrive quasiment au bout du tube du PO : je rajoute une bague pour que cela sorte de 5mm , je monte une plaque en alu de 5mm et fixe un carrousel en 2″ . quelques rondelles et hop ça tourne ! tellement simple que cela en ai désarmant !!

 

reste a finaliser le blocage en position , mais je n’ai pas les pièces pour l’instant

maintenant passage à la pesée :

img_0213

hauteur par rapport au bord de la caisse : 27cm une fois tout chargé (paracorr , filtre uwan28) . maintenant j’ai la taille de mes tourillons : 45cm de diamètre externe pour 38.5 cm d’emplacement des vis. soit avec du rab : 40 cm

un petit croquis et c’est bon je peut sortir les plans du rocker . je vis monter un max de frottements sur roulement de roller , cela limitera les frottements et rendra son usage agréable .

img_0214

reste à réfléchir autour de l’anneau intermédiaire : son rangement et sa mise en place entre en conflit avec les tubes de collimation ! de plus il va falloir le recouvrir de scotch noir pour éviter les reflet parasites et le contact du métal froid.

en gros j’ai plein de tuc a réfléchir pour finaliser ça

 

premier montage de six après … six mois de travail !

img_0221

img_0220

img_0222

maintenant reste à finir les petits détails qui feront la différence

********

la photo de famille

img_0226

****************************
à venir … j’attends la vente d’au moins un de mes dobsons précédents pour financer l’acompte de l’achat du miroir.

mon monstro est vendu … mais comme c’est le mois d’août, la france s’arrête de travailler, impossible d’acheter les bons matériaux (alu en 12mm,…) et d’obtenir un devis pour le soudage d’alu. en attendant , en avant pour les petits achats annexes. premier achat

  • les 6 rotules en M6 via ebay : reçu 19€
  • PO moonlite 2″ avec microfocuser moonlite : commandé en couleur rouge , reçu 320€
  • chercheur quickfinder : commandé chez l’astronome , reçu en 48h chrono 45€
  • achat de toute une flopée de quincaillerie (de quoi faire 2 ou 3 télescopes d’avance) 78€
  • img_0724

maintenant j’attends les réponses de plusieurs polisseurs de miroir US et UK.

***** 1er août *****

après consultation de quelques connaissances ( dont je sais les conseils avisés et justes) et une personne (qui se reconnaîtra) qui utilise des miroirs de cet artisan : la commande du miroir est lancé

ce sera : un nichol 20″ = 508mm ouvert à 4 , épaisseur de 40mm , annoncé en hilux et poli à L/8 wavefront soit L/16 en surface, le secondaire fera 100mm . livraison annoncée pour début novembre . cela me laisse un peu de temps pour faire le reste du tube durant les mois de septembre/octobre

reprise des activités quand la France sortira de ses vacances d’août : achat de l’alu pour le barillet , devis pour la cage et caisse soudée en alu .

*****************

réception du moonlite : joli PO !

img_0715

*************

achat d’alu pour faire les bras du 3° ( !!!! ) étage du barillet (3*1m en 12mm carré) + l’araignée (en 40mm * 2mm ) pour 54€

en gros vas y avoir du travail , le pire est pourtant à venir …

journée commencée à 9h30 : un voisin c’est plaint du bruit de la scie … fait chier , mais bon il a raison aussi

plus de 6h de boulot pour faire les 18 bras de levier du 3° étage ! et plop qui donne des mesure au 100° de millimétre ! MDR img_0718

prochaine étape : faire l’araignée dans l’alu de 40mm …

*****

petit calcul franchement débile : miroir poli à L/16 agrandi à la taille de paris-marseille (670 km) me donne une erreur de 4cm entre les points les plus hauts et bas …

******

traçage des premiers triangles

img_0815

puis une journée de découpe , la lame chauffe vite et trop, ensuite ça colle au métal même avec une lame a grosse dents

img_0816

3 heures de plus pour faire un triangle complet ajusté, limé et prêt à l’emploi

img_0817

plus que 5 autres à faire , j’en transpire déjà

******

plus que 4 à faire , mais grand coup de frein : la vente de mon appart est devenu urgente (donc je range mes outils pour ne pas effrayer les acheteurs) et le miroir à pris un mois et demi de retard . il va etre long a sortir ce dobson … ça va etre long …

******

message reçu à l’instant :

<<<<<<<<<<<<

Hi,
I have the following mirror available if you are interested..

RoC=154.375 inches

FL=77.2 inches (1961mm)

F=3.9

Thickness= 40mm

Weight = Aprox 15 Kgs

Diameter=507mm

If you would like further details please get back to me.

Regards, John

>>>>>>>>>>>>>>>

pour moi cela me va bien : ouvert à 3,86 en fait , un correcteur va devenir indispensable.

************

achat des planches de la caisse du primaire et traçage du barillet

img_0911

whouah ! ça fait GRRROOOSSS , je me suis aventurer dans un truc vraiment gros(pour info elle fait 620mm de coté ! )

je vais découper et assembler le barillet sur cette planche directement, des petites cales coulée dessus me bloqueront les tubes en bonne position pour le rivetage/collage

quand tu ne trouves pas de CTP de 20mm tu te le colles lol img_0912

l’avantage , en prenant les planches à contre sens , tu aplatis les défaut et déformations , il en ressort une planche bien droite

******

découpe de l’alu pour la cage

img_0913

et le barillet

img_0914

insertion de tube en 16mm en interne avec collage = ne plus rien toucher pendant 24h.

prochaine étape : percer tous les trous qui vont bien à la colonne tant que cela est possible , car une fois collé-riveté la structure sera difficilement maniable sous l’outil. cela veux aussi dire que je doit ma décider sur la fixation de mes lattes à la cage : classique avec plein de vis , montage avec des équerres , autres …

****

réception du disque en ebony , il est trés grand ! mais dans quoi je suis parti !

img_0919

bon quand on n’a pas de foret de 60mm on fait du pointillé . impossible de plier cet alu en 3mm ! putain il est solide le bougre ! alors je passe au plan B

img_0920

puis séance de limage cela va m’occuper ce soir

*****

voila , c’est fait et ajusté :

img_0922

et ce matin en plus je me suis fait le barillet

img_0921

***********

et de 4 ! j »en ai chier , j’en ai foiré un …

img_0924

4 jours de boulot avec des pause pour aller cherché de l’alu

img_0925

quand je vois le PO en bas , je me dis que j’ai vu un poil grand … oui je fait »tétris » en même temps que « six » . je profite des temps mort du collage pour passer de l’un à l’autre

******

après la mise au point de l’araignée : sa fabrication …

img_0928

et celle des montants supports , une galère pour respecter la bonne orthogonalité une fois rivetée

img_0929

un calcul sur le nombre de rivets posés :

  • barillet : 3*6*2 = 36
  • montant 3*4*2 = 24
  • cage 3*3*4 = 36

total : déjà 96 ! et je n’ai pas fini MDR

***********

découpe des leviers des points d’appuis dans l’alu de 12mm , montage des premiers triangles sur leurs leviers

img_0940

collage des deux planches de fond de la caisse , puis découpage avec les zone évidées

img_0938

montage et ajustement rapide des banches de l’araignée

img_0939

*****************

assemblage de la caisse du miroir , pas mal de limage de bois pour que le barillet rentre et flotte librement

img_0944

******************

et de six , ou plutôt sept (un qui est parti à la poubelle :( ) ! ouf ça c’est fini !

img_0946

et deux deux heures plus tard …

img_0947

cela à de la gueule ! maintenant fixer le triangle à la caisse et faire les molettes pour la collim , mais là rien de prévu à cette heure .

je vais mettre des triangle dans les coins , cela me servira pour rigidifier la caisse ( si elle en a encore besoin ?) et pour les bras de levier des points d’appuis .

les crochets antibascule ? trois placés à 120° sur les renforts en bois que j’ai laissé … mais là aussi aucune idée de la forme

idem , que faire avec la plaque centrale , comment la fixer ?

hauteur de caisse ? trop haute ? cela se recoupe au pire

la suite demain , si tout va bien …

****************

img_0949

modification des positions des triangles , là c’est bien conforme à plop . montage des bras de levier des points d’appuis. dimanche je ferais les réglages des triangles .

collage d’écrous a frapper dans la cage .ponçage de la caisse , c’est plain de détails qui prennent un temps fou .

**********

img_1013

img_1014

montage de l’araignée avec un miroir en bois (elliptique ! ) pour voir ce que cela donne : impec pour l’instant

******

miroir reçu , montage de la caisse primaire , en attente d’un peu de ciel pour couper les lattes à la bonne longueur

img_0910

*****

poursuite du montage , mise en place des crochets antibascule, du rangement des vis , des deux vis de collim

img_0017

arrivée du miroir dans sa caisse de transport

img_0018

john nichol n’a pas plaisanté sur l’emballage

et glissé dans sa caisse (j’ai laissé la protection de la surface)

img_0019

démontage du barillet , passage de la caisse à la peinture noire mate

img_0020

puis remontage , ça fait classe , et cela va m’éliminer un bonne partie des reflets internes potentiels

img_0021

découpage et mise en place des lattes provisoires déjà percées de plein de trous pour chercher la bonne longueur facilement quand j’aurais une trouée dans le ciel :( ((

img_0022

ça va , pas trop haut

img_0023

pour le fun , vu de face

img_0024

fabrication d’une petite boite pour protéger le secondaire , je n’arrivais pas à trouver une boite ou manchon PVC qui me convienne

img_0025

***********

mis en place du miroir dans sa caisse : pesée à 28kg quand même soit 10kg de bois et d’alu

img_0026

le secondaire est collé (j’espère correctement ) et recouvert de couverture de survie collée

 

 

 

img_0028

*******

coup de bol

une trouée ce soir entre les nuages , fallait viser juste

j’ai trouver les trous dans mes lattes pour faire le bonne MAP


focale tirage seul tirage paracorr
uwan 28 45 28
pano 24 37 25
uwan 16 36 23
nag 13 38 30
nag 7 37 26
uwan 4 35 24




mini
-2
mx
48

comme mes trous sont espacé de 25mm , je sais quels trous utilisés : je doit en faire un a mi-chemin et cela sera bon . en fait je tombe sur ceux que j’avais calculer à 10mm prés finalement

au passage , pesée rapide à vide : 20cm au dessus de la caisse : c’est prometteur mais faut les tubes en alu , la jupe et les pare-lumière-buée. mais bon cela ne va pas trop monter , cela s’annonce bien en tout cas

**********************************************************************************

suspension des travaux pour vendre mon appart , je reprend la suite dés que j’aurais trouvé un acheteur et pourrais remettre le boxon dans le séjour.

***********************************************************************************

un ciel à peu prés clair mais lune quai pleine : PREMIERE LUMIERE !!!!

img_0029

img_0030

sans le rocker , c’est plutôt acrobatiqueimg_0031

la tete d’un ami astro de passage en regardant la lune …

img_0032

img_0037

img_0034

un peu fier le gars

img_0035

img_0036

pl8

sinon mes lattes en bois sont trop souple pour un usage « normal » mais cela m’a permis de trouver la bonne longueur , prochaine étape , les tubes en alu maintenant

au passage : AIE les yeux !!! ça pique , ça grouille de détails , M13 avais l’air résolu directement dés le 28mm , reste à voir ça sans lune mais surtout avec le rocker !

**********

oui je suis malade : reprise des travaux pendant les fêtes de noël

img_0110

le passe filtre monté sur le paracorr , pas encore sur de la molette ou pas , je ne suis pas fixé

img_0111

4 des 8 tubes de faits , reste les plus compliqués à faire ; ils sont articulés

bon une journée pour faire la latte articulée , en plus j’ai raté la longueur mais cela n’est qu’esthétique . voilà je sais comment les faire maintenant

****** montage du passefiltre , reste le blocage en face du bon filtre à finaliser

img_0210

img_0211

j’ai ma petite idée , petites vis et boulon commandés , la suite à venir

poursuite des lattes croisées : j’en ai 3 de faites , reste plus qu’une … idem pour les tubes de collim , ça avance doucement , je vais bientôt pouvoir faire la pesée

*****

4 lattes de faites !

img_0212

reste a mettre en place l’anneau interne : cela joue un rôle dans les vibration et la rigidité après un rapide test , donc a faire forcement

****

perçage des axes des barres : petites erreurs , mais cela fait juste un peu forcer pour la mise en place des vis . vérification de la collimation : nickel la cage est bien en place !

pose de scotch noir sur les tubes en alu : avec le froid le contact en sera plus agréable .

*******

fabrication du rocker et de la base , puis vernissage

img_0216

img_0217

a noter : l’élément central du barillet démontable

j’ai choisi de mettre un maximum de roulements et de ne garder qu’un seul patin en téflon .

*******

le rocker est fait avec la base

plein de roulement partout sauf un patin en téflon pour garder un peu de frottement

img_0219

petite vue sur la cage

img_0221

et le premier montage !!!!!

img_0222

bon il reste plein de petites choses a faire , mais le plus est gros est fait , il est fonctionnel en l’état

************

deux jours de congés pour fignoler les petit détails : les tubes de collim sont en place , entrecroise faite , ressort du passe-filtre = marche pas = à refaire , pose de coin de protection

pesée de l’ensemble

  • miroir = 18kg
  • le reste = 37.2 kg

total = 56 kg !! et il manque des trucs

photo de famille

img_0226

PO à 1.81m du sol : besoin d’un marche pied de 30cm

img_0227

img_0228

img_0229img_02304 ressorts pour tenir le secondaire : faut ce qu’il faut !!

img_0231

cherchez les vis pour l’entrecroise … (c) !! lol . si tu veux savoir tu n’as qu’a me demander au lieu de lire ;)

img_0232

pimg_0233

et la roue à filtres montée du le PO directement , elle bouge avec le PO pour suivre a MAP

img_0234

*************

voila j’ai enfin déménagé et un peu de temps libre pour bricoler

  • réglage de la hauteur des points d’appuis : le miroir ne bascule plus en avant
  • renforcement des cales antibascules : réduction du jeu et alu plus épais
  • montage du NGC-MAX
  • découpe de la plaque de présentation (pour les expo du club)
  • passage de marqueur noir sur l’alu afin de réduire les reflets

mais impossible de faire tenir la colle (cyano, époxy, néoprène , ….) sur le tissu que j’avais pensé pour la jupe . soit je change de tissu , soit faudra tout coudre …

 

 

 

voici la copie des mails échangés suite à la première lumière

 

Le 17 janv. 2013 à 01:59, O——— a écrit :

Moi aussi, de retour à la maison à l’instant.

Effectivement un peu froid sur la fin, mais ça valais le coup. Merci Laurent.

Un bon « petit » miroir bien exploité dans une structure bien pensée.
En ciel profond assez proche de ce qu’on peu voir à Buthier, c’est le ciel qui limite quand même pas mal.
En planétaire par contre, rien à voir, c’est le jour et la nuit. C’est là ou on voit que le barillet est bien conçu.

Ce soir très très peu de turbu, on a pu mettre un 4mm zeiss sur Jupiter, soit x550 (2200mm de focale avec le parracor) ! ça commençait à molir un chouïa, pour bien faire il aurait fallu enlever le paracor et collimater sérieusement sur une étoile, mais le potentiel est là sans trop forcer. Le suivit est un peu compliqué à x550 avec 45° de champ. ça vaudrait le coup de paufiner un peu le truc vu le potentiel de l’engin à fort grossissement (ou de le mettre une une table equato double axe avec port ST4 de chez Tom O ;) ;) ;) )
Par contre le relief d’œil hyper court du Zeiss ortho (3.5mm) n’est pas trop gênant finalement. Vu ce qu’on a à l’image on oublie vite…

Avec le zoom nagler 3-6mm, un peu moins de contraste et un tout petit peu plus jaune comme tous les televues, mais en descendant à 6mm, soit x365, on récupère une image colorée, bien contrastée avec plein de détails dans les bandes.

Avec le pentax XW14, soit x157, l’image est « razor sharp » une finesse à couper au couteau, super détaillée surper contrastée, et aucune diffusion, preuve d’un bon état de surface du miroir. (et d’une bonne mise en température aussi…enfin d’un bon refroidissement à -5°C)

On s’est fait un petit café, avec deux collègues de Laurent de passage, G—- et moi.

Puis quelques cibles du ciel profond.

M42, très proche de ce qu’on voit à Buthier. Au filtre OIII puis Hbeta. -> j’en profite pour regarder la finesse des étoiles. super fin super rond. Aucun astigmatisme, preuve que le miroir est bien fait et le barillet conçu par Laurent, fonctionne parfaitement. Il faudra faire un petit star test, mais pas trop d’inquiétude…

M1 : chalenging…mais avec un 500 on a du signal. Sans filtre c’est encore le mieux.

M45, on voit les nébulosité,

Pas de Galaxies, elles étaient noyés dans un ciel un peu laiteux…

fin à 0h30.

Laurent vous racontera le Début de la soirée. 

 ——————–

 Laurent a écrit :

Le début de soirée donc : 

 

Arrivée sur site après le boulot : 20h30 

Le miroir est encore a 20*c et déjà dehors il fait -2*c 

Je suis rejoint sur place par J——–  ( ancien 450 ; 560 en cours de polissage …) puis T—– ( c8 , mais compagnon de sortie depuis 2 ans , il connaît bien mes tubes ) 

Montage de « six » , je n ai pas oublier les tourillons cette fois 

Collim a l arrache : 5 secondes a l œil , laser pendant 10 de plus ( si si , pas bien je sais …) 

Direct sur la lune , le petit croissant de 5 ou 6 jours nous crame direct une rétine ! 

Changement d œil pour m42 et les soucis commence ! 

Sans bagage ni jupe , les reflets de la lune bloque la vue : une horreur 

Donc des reflets a cause du manque de bafflage : l un de nous sert de cache vivant pour les autres 

M42 rempli bien le champ du 28 , on joue avec la roue a filtre : orion au HBeta en visuel : visible facilement ! Comme dans un 150 ou 200 

Arrivée de G— qui découvre tout le monde et la bête 

Recollim de  10 secondes au laser … 

Bizutage : il se crame un œil sur la lune pour avoir le droit de jouer avec 

Le ciel est zébré de nuages d altitudes, merde après une journée de ciel bleu , ils arrivent maintenant. On se balade un peu , mais comme on ne voit pas la voie lactée a l œil : le ciel profond de donne rien . Passage sur le double amas de Persée . Ça pète de partout ! 

 Arrivée d O—- qui fait connaissance avec la bande présente 

Cramage d une rétine , il sort le café , pause le temps que la lune descende complètement 

Le tube n est toujours pas collimaté , juste les deux petits réglages vite fait au laser ! Le miroir a maintenant plus d une heure a l air : depuis le début pas d effet de mise en température comme avec mon ancien 400 en bk7 . Vive le Pyrex !!!! Utilisable avec 20*c d écart des la mise en place . Pas de ventilateur non plus . J aime me débarrasser de l inutile … 

 

Pointage de divers objets mais sans conviction : pacman bof , m31 bof ; mais normal la voie lactée n est pas visible . Déçu du ciel ! 

Le reste est si bien décris par O—— 

Les bandes de Jupiter étaient rugueuses, manquait la gtr . Et la vu au 28 ! A tomber !! T—— la regarde avec mes filtres pour avoir moins de lumière pour retrouver des détails . Jupiter en h beta : sympa a faire … 

Retour sur m42 : entre oiii et Hb , m43 ressort mieux , ça grouille de filaments , miam miam

Le ciel ne permet pas d’attaquer correctement  la flamme, la tête du bourrin restera inaccessible … Pour l’instant 

A 5 sur le tube , pas le temps d’en profiter , je fais regarder les autres pendant que l on regarde autre chose , ou pas, dans la 80ed de JM 

Il est minuit , démontage par -6*c et retour au chaud 

Comme l a dit O—- : je suis heureux de la bonne qualité du miroir et aussi de la structure qui est derrière. Encore plein de détails a peaufiner sur ma bête dont la jupe et un sérieux bafflage ! Le diamètre collecte trop de lumière mais aussi de parasite 

Découverte du passe filtre : on est tous convaincu ! J—– va s’en faire rajouter un sur son 560. 

Va falloir aussi prendre un peu de temps pour la Collim , même a 3,86 et en 2*10 secondes au laser , elle était meilleur que ce que j’avais avant . Le tube y est pour beaucoup. Sa rigidité montre que la conception de l’instrument joue beaucoup sur cela. 

 Mais quel potentiel ! C est un peu comme d aller acheter un baguette de pain intramuros à Paris avec une Ferrari … 

 Bon direction le boulot dans mon sous sol … Et la j ai vraiment des boules … 

 Laurent 

 

posté sur un forum  :

 

Un petit feed back juste de retour d’une première lumière ce soir d’un 500 F3.8 L/8 Nichols d’un collègue.

Pour faire court : très bon miroir.

Le dobson (conception perso d’un collègue du club, dans la tradition dobson, avec des matériaux hyper courants du brico du coin.  C’est son 6ème bébé, il commence à savoir faire le bougre…d’ailleurs exposé après demain sur la construction de l’engin au club).
C’est une première lumière. Il manque encore les baffles. Pas de jupe non plus ce soir, quelques détails à affiner, mais c’est très bien fait.

Barillet 36 points (!). Butées latérales 4 roulement sur 2 leviers. Avec tout ça si c’est bien fait on est tranquille.

Miroir Nichols 500 F3.8 spécification L/8 de 40mm.

Secondaire 100mm. (je ne connais pas la provenance, mais sinon je vous conseille Antares optics, c’est excellent : L/15 sur l’onde dans leur meilleure spec)

Collimation rapide au laser, facile à l’aide de 2 manette déportées pour le primaire.

Sur le ciel. Pour commencer bizutage : la lune à l’UWAN 28. (avec l’œil gauche, je garde le droit pour la suite). Super ciselé, aucune diffusion, un régal. C’est bon signe.

Puis vers 23h, Jupiter, à l’UWAN28, puis nagler 13, puis pentax XW14.  -> je re re confirme, le XW14, c’est de la bombe, je ne m’en lasse pas. Aucun doute pas rapport au nagler 13, c’est plus contrasté, plus net, plus coloré, bref un piqué d’enfer.
On a gardé le paracor type 2, donc focale 2200mm.

Ce qui étonne est d’emblée l’absence de diffusion, surtout avec le XW14 (encore un avantage du XW quand le reste est à la hauteur…), preuve d’un (très) bon état de surface du miroir. Quand toute la chaine suit, le XW permet vraiment de tirer le meilleur des optiques, d’autant que la turbu était particulièrement faible ce soir.

On est passé ensuite au Zeiss ZAO 4mm soit x550. ça commence à molir un peu, mais, ça reste très bon surtout après une colim à l’arrache au laser et le paracor toujours là. Le suivit est un peu « challenging » à x550 avec 45° de champ, mais ça se fait finalement et on oublie vite le très court relief d’oeil, pas gênant au final, surtout vu ce qu’on a à l’oculaire… Manque plus qu’une table equato pour faire de l’imagerie planétaire avec …ce soir c’était possible avec un engin pareil, c’est rare…

On redescend un peu avec le zoom nagler en position 6mm. Le nagler 3-6 est un petit peu moins contrasté que le ZAO, mais c’est quand même vachement bien à x366.

On a vraiment peu de turbu ce soir, le miroir bien à température, l’absence de jupe ne gène pas, au contraire finalement…

Puis un peu de ciel profond sur M42, au nagler 31T5 et à l’UWAN28, toujours derrière le paracor T2. Le ciel un peu laiteux limitera un peu le ciel profond ce soir, mais sur M42 on a du signal avec OIII puis Hbeta. ça me rappelle beaucoup un certain 600 F3.4, sauf que lui en planétaire il est (très) loin derrière.

Les étoiles sont hyper fines, aucun astigmatisme vu, preuve d’un bon miroir et d’un barillet qui fait bien son travail.

En résumé, un bon miroir servi par une bonne mécanique : absence de diffusion, pas d’astigmatisme, très belles images planétaires sans forcer dès la première lumière, gage d’une aberration sphérique faible.
Maintenant est ce qu’il est à L/8 pour autant? Je ne sais pas, un peu trop froid pour faire un star test détaillé ce soir, (pour tout dire, j’y crois moyen sur un tel diamètre, ou alors au foucault, mais pas à l’interfero), mais vu ce que ça donne déjà, ce qui est l’essentiel, c’est très bon signe pour la suite. A confirmer…

 

 

 

 

six10

rap610

 

Commenter

 
 

bijouxsandre |
le cheval |
Tounette touche à tout |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au Fil Des Bijoux!!
| CreatiV pour vous
| Portée par le vent